JEUDI 26/03 – Soirée

 Soirée exceptionnelle avec rencontres, repas et concert à l’ATALANTE !

 

18 :30 

Rencontre avec le grand écrivain Patrick CHAMOISEAU

L’ami d’Édouard Glissant est habité par la vision du Tout – Monde qu’il vit avec passion et clairvoyance dans son écriture, sa parole lumineuse, urgente, utile, extrêmement féconde… Parole qui libère les imaginaires et  la créativité, créant une empathie communicative de manière toute simple. Cette pensée a pris corps progressivement dans son être, dans son écriture…  romans, essais, contes, récits, manifeste collectif, scénarios de  films  et bandes dessinées. Il aime la parole incarnée,  l’oralité féconde, la compagnie des musiques, du chant et de la danse.
L’échange portera sur la genèse des œuvres littéraires de Patrick Chamoiseau, sur ses conceptions et convictions profondes,  notamment sur la pensée du Tout -Monde, mais aussi sur ses points de vue au sujet des questions brûlantes qui font tressaillir le monde.
 

 

>>> 20h  repas sur place <<<

 

 

21h

CONCERTS à l’ATALANTE

 

 

 

BELUGUETA – un souffle nouveau dans les polyphonies occitanes

Lisa LANGLOIS, Charlotte ESPIEUSSAS, Lucie GIBOU, Julien LAMEIRAS et Julen ACHIARY
(chant et percussions)
Dans le renouveau du chant choral occitan, Belugueta occupe une place à part.
Leur chant, un brasier imprévisible de très belles voix aux timbres frémissants et uniques d’émotions.
« C’est nous, voilà qu’on marche à notre tour sur les traces d’une langue glanée ça et là : entre nos vieux et nos enfants, à la lueur d’une veillée de chants, aux détours des rues Toulousaines, en ramassant pommes et châtaignes… »
Belugueta met ses mots en voix, en chant, en percussion. Il y a chez eux une volonté de s’exprimer par quelque chose de nouveau et d’ancien à la fois, afin de nourrir à leur tout leurs traditions, leurs cultures populaires : car pour eux une tradition se sème, pousse, se cultive et se réinvente.

 

Camille ARTICHAUT et ses clarinettes…

 
il joue des Kaddish sous le regard de Maurice Ravel.
 
 

 

 

 

 

 

LE CRI DU CAIRE…  un événement à Bayonne                       

Son chant s’envole sur les volutes et les boucles du saxophoniste anglais Peter CORSER et prend racine dans la musique proche du rock du violoncelliste Karsten HOPCHAPFEL.              
Dans cette musique, spiritualité et liberté s’accordent pour porter les espoirs des peuples aux voix muselées face aux oppressions de toutes sortes… politiques, sociales et religieuses. Entre rock, poésie soufie, jazz, spoken world (poésie à voix haute en musique) et volutes orientales,  le Cri du Caire invente un univers d’une grande force métaphorique qui transcende les identités et les frontières !
Abdullah MINIAWY (chant, textes, compositions)
Peter CORSER (saxophone, composition)                  
Karsten HOPCHAPFEL (violoncelle)