ETHIOPIQUES 2017

ETHIOPIQUES 2017

BIZIRIK ! VIVANTS !

Les Ethiopiques 2017 vont célébrer les résistances et les créations sous toutes leurs formes… dans les rues et places aussi bien que dans diverses salles… Bizirik ! vivants ! Se relier, créer des ponts, des solidarités, ouvrir les espaces de la relation

en évitant les identités repliées sur elles-mêmes et les solitudes qui nous enferment.

Avec les optimistes clairvoyants et les amoureux de la vie, Il y a un endroit en nous où jouir de la vie, de la beauté du monde, s’unit à la plus haute conscience.

Nous vous invitons tous à venir dans différents quartiers de la ville de Bayonne, des 2 côtés de la Nive et de l’Adour, à la rencontre de bergers dans la ville… de femmes et d’hommes artistes d’ici et d’ailleurs, avec leurs musiques, danses, chants, peintures, contes, bertsus… à la rencontre d’historiens… de journalistes…de poètes syriens, basques, gascons… de bûcherons… de cinéastes…

Célébrons aussi l’esprit de résistance de Gernika en nous imprégnant des œuvres essentielles de Pablo Picasso et de Jose

Luis Zumeta… Vibrons lors des concerts de chants basques, marocains, amérindiens… de musiques jazz… de musiques festives et des performances spécialement créées pour les Ethiopiques 2017…

Bon festival à toutes et à tous !

Beñat Achiary, directeur artistique

 

 

Bizirik !

Etiopiketan sorkuntzak eta ihardukitze moldeak ospatuko ditugu aurten… Zubiak eraikiz jendeen artean, elkartasunak idekiz… Pertsona bakotxak, populu bakotxak bere buruari beti so egiten badu, gure inguruan ditugun besteeri kasu eman gabe, laster galduko ditugu gure jendetasuna, gure izaite ta geroa.

Etiopikeko artistek gomitatzen zaituzte Baionako auzo desberdin batzuetan elkarretaratze eder batzuetarat… artzain, musikari, dantzari, kantari, margolari, ipuinlari, bertsulari, kazetari, idazle, olerkari, aizkolari, zinemagile, adin guzietako jendeekin elgarrekin plazerra hartzeko…plazerra baita lehenbiziko ihardukitzea !

Beñat Achiary, zuzendari artistikoa

 

 

LOIN DES CONFORMISMES !

Qui fréquente Les Ethiopiques sait que ce festival sort résolument des sentiers battus. Ici, le geste artistique – acte fondateur de la manifestation – n’est jamais éloigné de préoccupations citoyennes et solidaires. Ici, le multiculturalisme se vit comme une richesse là où il est trop souvent un vecteur de tension. Ici, les identités intimes du Pays Basque et de Gascogne s’épanouissent dans leurs relations avec « l’ailleurs ». Ici, avant même d’être connu, « l’autre » est toujours le bienvenu.

 

J’ai plaisir à suivre, année après année, ce festival qui bouscule bien des conformismes et ne cède jamais aux sirènes de la facilité. Pour autant, il ne s’agit pas d’une manifestation pour initiés. Du concours de chiens de bergers à la rencontre avec le journaliste Edwy Plenel, l’édition 2017 concerne tout le monde. Elle entend parler à nos cœurs comme à nos consciences. C’est en cela que ce festival se différencie de beaucoup d’autres. C’est pour cela que je vous invite à partager ces rencontres.

Jean-René Etchegaray

Maire de Bayonne

Président de la Communauté d’agglomération Pays Basque

 

 

MAZISI OKEITA DENBELEK (B.Atxaga)

Mazisi Okeita Denbelek

Bilboko kafetegian

kafe kikara eskuetan hartu eta

ezpainetara darama pentsakor.

 

B. Atxaga

B. Atxaga

Zer ari ote da pentsatzen

Mazisi Okeita Denbele

kafetegi honetan, urrun

etxetik hain urrun, Bilbaon.

 

Afrikatik etorritako

gizon honi begiratzen diot

mostradore-atzeko ispiluan

kafea hartzen ari da pentsakor.

 

Ispilu aurrean dauden

bi koinak botilen artean

justu hortxe ikusten ditut

gizon honen begiak, pentsakor.

 

Afrikaldeko bere herrian

ari ote da pentsatzen?

hango andre batengan?

hango lehorteaz? hango gerraz?

Lingo lingo Mboka te

Lingo lingo Mondele te

Lingo lingo Moginolo te

Tina Tokabuana Ngo Salo

Noko Mama Tina Toyinama.

B.Atxaga